fbpx
Glossaire des Entrepreneurs [étape 4]
Le jargon des entrepreneurs détaillé au travers de 4 glossaires

Glossaire des Entrepreneurs [étape 4]

Bonjour à tous ! 😊

Cette semaine, nous vous proposons de passer en revue les termes que vous entendez forcément entendus en créant votre entreprise. 
Et oui, tout secteur à son jargon.  
Et il n’est pas toujours facile de s’y retrouver. Vous êtes inondés de mots incompréhensibles et d’acronymes indéchiffrables ? Pas de panique, nous allons vous aider à y voir plus clair avec notre glossaire de l’entrepreneur ! 

Ce glossaire des termes incontournables de l’entrepreneur est divisé en 4 grandes parties. 

Nous avons déjà commencé avec les termes utilisés dans l’étape 1 : du business model au rétroplanning, les termes utilisés dans l’étape 2 : du business plan au budget prévisionnel et les termes utilisés dans l’étape 3: votre positionnement sur le marché. Voyons maintenant les termes utilisés dans l’étape 4 : les formalités ! 😉

Les termes utilisés dans l'étape 4 :
Les formalités

Le statut de l’Entreprise

Vous avez sans doutes entendu dire qu’il faut que vous choisissiez le statut de votre entreprise. Mais attention à ne pas vous perdre entre le statut juridique, le régime social et le régime fiscal !

Pas de panique, nous allons vous aider à y voir plus clair ! 😉

Le statut juridique ou forme juridique

Votre statut juridique défini le cadre légal imposé à votre entreprise.

Plusieurs options s’ouvrent à vous lors du choix de celui-ci :
SARL, EURL, SAS, SASU…

Afin de faire votre choix, vous devez répondre à ces 9 questions :

  1. Créez-vous votre entreprise seul ou à plusieurs ?
  2. Quels sont vos besoins en financement ?
  3. Quelle est la nature de votre activité ?
  4. Souhaitez-vous être imposé sur votre revenu ou sur votre société ?
  5. Votre activité comporte-t-elle des risques ? Et à quel degré ?
  6. Votre activité va-t-elle se développer rapidement ?
  7. Quel statut souhaitez-vous avoir en tant que chef d’entreprise ? Salarié ou non ?
  8. Avez-vous un patrimoine personnel à protéger ?
  9. Votre activité est-elle encadrée par la loi ?

Le gouvernement vous explique tout ici. 😊

Le régime social

Vous devez choisir votre régime social en fonction du statut juridique de votre entreprise. Il déterminera si vous aurez le statut de Travailleur Assimilé Salarié (TAS) ou le statut de Travailleur Non Salarié (TNS). Si vous décidez d’être TAS, vous serez rattaché au régime de la sécurité sociale. En revanche, si vous décidez d’être TNS, vous serez rattaché au régime de la sécurité sociale des indépendants (SSI).

Le régime fiscal

Le régime fiscal, lui aussi, dépend du statut juridique de votre entreprise. Il déterminera votre mode d’imposition. En effet, il y a deux modes d’imposition : sur le revenu ou sur la société.

Le CFE (Centre des Formalités des Entreprises)

Vous aurez forcément besoins de faire appel aux services du CFE. Le Centre de Formalités des Entreprises est votre interlocuteur pour toutes vos démarches administratives. En effet, vous devrez passer par lui de votre inscription au régime fiscal à la cessation d’activité en passant pas le changement d’adresse ou toutes autres modifications nécessaires.

Vous devrez vous adressez à différents CFE en fonction de votre activité :

  • Pour une activité commerciale, vous devrez vous adressez à la Chambre de Commerce et d’Industrie.
  • S’il s’agit d’une activité artisanale, vous devrez vous adresser à la Chambre de Métiers et de l’Artisanat.
  • Enfin, dans le cas d’une activité libérale, vous devrez vous adresser à l’URSSAF.

Le code APE

Votre code APE est composé de 4 chiffres et d’une lettre. Il désigne votre activité principale. Ce code APE vous est donné par l’INSEE. Faites attention à bien renseigner votre activité afin de vous voir attribuer le code APE le mieux adapté. En effet, votre code APE a des conséquences sur vos charges.

Retrouvez la liste des codes APE juste ici. 😃

Le Kbis

Votre Kbis est le document officiel qui certifie de l’existence juridique de votre entreprise en France. Cet extrait du registre du commerce et des sociétés fait office de carte d’identité de votre entreprise.

Il renseigne les informations suivantes :

  • Greffe d’immatriculation.
  • Numéro d’identification (numéro SIREN).
  • Raison sociale.
  • Sigle.
  • Enseigne.
  • Forme juridique.
  • Devise et montant du capital social.
  • Adresse du siège de l’entreprise.
  • Durée de la société.
  • Date de constitution.
  • Code APE.
  • Activité détaillée.
  • Adresse principale de l’établissement.
  • Nom de domaine.
  • Fonction, nom, prénom, date de naissance, commune de naissance, nationalité et adresse du dirigeant.

Votre Kbis vous permet également d’acheter des marchandises, de répondre à des appels d’offre… Bref, il est un document essentiel !

Et voilà ! 

Nous avons fait le tour des termes incontournable de l’entrepreneur. En espérant que ces termes vous aident à mieux comprendre votre environnement de jeune créateur d’entreprise.

Vous pouvez retrouver le reste du glossaire de l’entrepreneur à la fin de cet article 😊 :

Laisser un commentaire

Fermer le menu
×
×

Panier